Épargne Livret d’épargne populaire : comment y avoir droit ?

Livret d’épargne populaire : comment y avoir droit ?

110
0

Une personne peut investir son argent, quel que soit son revenu. Les établissements financiers comme les banques et les assurances proposent des produits qui permettent à ces personnes de déposer un capital et de bénéficier d’une rentabilité. Parmi les produits disponibles, il y a l’assurance-vie et les livrets entre autres. Ce type d’investissement est sûr et le rendement ne dépend que du taux d’intérêt propre à chaque produit.

Qu’est-ce qu’un livret d’épargne populaire ?

Avant de donner une définition au livret d’épargne populaire, il faut d’abord savoir ce que c’est un livret d’épargne. Le livret est un compte d’épargne que chacun peut ouvrir auprès d’un établissement bancaire. Il a été appelé ainsi parce que la banque délivrait à son client un livret sur lequel elle traçait les placements et les retraits de ce dernier. Le livret d’épargne est un moyen d’investissement sécurisé, dans la mesure où le capital déposé par l’épargnant, lui donne droit à un rendement certain.

Les différents livrets d’épargne peuvent être classés en deux grandes catégories :

  • Les livrets réglementés par l’état : en ce qui concerne ce type de livrets, l’état fixe le plafond du capital placé ainsi que le taux d’intérêt d’une manière annuelle. Il existe quatre livrets d’épargne réglementés par l’état, à savoir : le livret A, le livret jeune, le livret d’épargne populaire (LEP) et le livret de développement durable.
  • Les livrets d’épargne non réglementée : dans ce type de livret, c’est la banque qui se charge de définir les taux d’intérêt ainsi que le montant du placement à ne pas dépasser. À ce titre, ces valeurs peuvent changer d’une banque à l’autre.

Le livret d’épargne populaire :

Le livret d’épargne populaire (LEP) fait partie des livrets réglementés par l’État. Il est en principe destiné aux ménages à revenus moyens ou modestes. Un LEP est de ce fait, soumis à une condition de revenu pour pouvoir en bénéficier.

Le livret d’épargne populaire est plafonné à hauteur de 7 700 € avec un taux d’intérêt de 1,25 %. Le versement initial doit être de 30 € minimum. Par la suite, l’épargnant peut placer le montant qu’il souhaite à partir de 10 €. Comme pour tous les livrets, les versements des intérêts se font une fois par an à la date du 31 décembre et sont exonérés de l’impôt sur le revenu.

L’État réglemente non seulement les livrets d’épargne populaire, mais garantit aussi le remboursement des fonds déplacés. Autrement dit, l’épargnant peut récupérer à n’importe quel moment son capital même en cas de faillite.

Ouvrir un livret d’épargne populaire : à quelles conditions ?

Toute personne domiciliée en France peut ouvrir un seul livret d’épargne populaire dans la limite de deux LEP par foyer. Pour ouvrir un livret d’épargne populaire, il faut prouver que son revenu ne dépasse pas le revenu fixé par l’État. Le plafond des revenus dépend de chaque foyer. Puisqu’il s’agit de revenus réglementés, ils sont sujets à des changements et des modifications annuels.

C’est justement pour cette raison, qu’il est nécessaire pour un épargnant ou un ménage de déposer chaque année, un avis d’imposition indiquant le revenu fiscal annuel. En ce qui concerne l’année 2019, la banque demande l’avis d’imposition 2018 qui indique les revenus de l’année 2017. Le plafond des revenus est fixé à 19 779 € pour la première part du quotient familial. Il est ensuite majoré par une demi-part supplémentaire à hauteur de 5 282 €.

Si durant deux années consécutives, l’épargnant cesse de remplir les conditions de revenu mis en place par le règlement, il doit demander la clôture de son livret d’épargne populaire. Sinon, le compte peut rester ouvert à vie jusqu’au moment où le propriétaire en demande la clôture auprès de sa banque.

COMMENTER L'ARTICLE

Renseignez un commentaire
Entrez votre nom ici